Le Projet de Promotion de la Jeunesse

Depuis avril 1988, avec l'adoption de sa politique de population, le Sénégal a mis en œuvre d'importants projets et programmes d'information et de sensibilisation sur les questions de population, qui s'adressent aux différentes couches de la société y compris la jeunesse.

C'est dans ce cadre que s'inscrit l'action du 
Projet Promotion des Jeunes qui, depuis sa création prépare les 
jeunes (garçons et filles) à une vie 
responsable en les informant sur les fléaux
 que sont :

  • LA DROGUE
  • LES IST/VIH/SIDA
  • LES 
GROSSESSES PRÉCOCES OU INDÉSIRÉES
  • LES
 AVORTEMENTS CLANDESTINS

Quelques chiffres...

Selon les projections faites par la Direction de la prévision et de la statistique (DPS), la population du Sénégal était estimée en 2003 à 10 127 809 habitants, avec un taux d'accroissement annuel moyen estimé à 2,5%.

Cette population est constituée de 58% de jeunes dont 47% sont âgés de moins de 15 ans.

chiffre

Les jeunes ont donc un poids démographique majeur. De plus, les diagnostics les plus récents portant sur le secteur de la jeunesse sont unanimes : les jeunes sont confrontés à des situations complexes et multidimentionnelles, surtout en matière de santé de la reproduction et de vie sexuelle.

 

Naissance du PPJ et les premiers CCA

C’est donc en 1992 que le Gouvernement du Sénégal institue, dans le cadre du Projet de Développement des Ressources Humaines (PDRH), le Projet Promotion des Jeunes avec l'appui de la Banque Mondiale et de l'UNFPA.

Ses premières attributions consistent à faire la promotion de la jeunesse urbaine et péri urbaine des régions d'intervention par l'Education à la Vie Familiale (EVF) et les activités participatives.

Les études et évaluations sur cette phase de sensibilisation montrent alors la nécessité d'orienter davantage les actions vers la prise en charge des problèmes de Santé de la Reproduction des jeunes par la création de structures spécifiques d'offre de services.

Ainsi, en 1996, deux centres conseil pour adolescents (CCA) sont implantés avec l'appui de l'UNFPA, à Guédiawaye et aux Parcelles Assainies, pour offrir aux jeunes et aux adolescents des services appropriés en SR dans le cadre qui leur est propre, le CDEPS (Centre Départemental d'Education Populaire et Sportive).

Aujourd'hui, le réseau des CCA compte quinze (15) unités réparties dans onze (11) régions du pays.

files/design_atoi/carte.png

Les CCA interviennent dans le domaine de la Santé de la Reproduction :

  • GROSSESSES PRÉCOCES ET/OU INDÉSIRÉES ET LEURS CONSÉQUENCES,
  • SENSIBILISATION ET DÉPISTAGE DES IST/VIH/SIDA.

Le volet «offre de service médico psycho social» est accompagné d'un volet IEC qui privilégie les activités de communication interpersonnelle et de groupe (entretien, visite à domicile, causerie, conférence) pour le changement de comportement.

Il intègre aussi des activités de mobilisation sociale (podium, concert, théâtre)

Le projet vise à promouvoir la Santé de la Reproduction des jeunes et des adolescents afin de les amener à modifier leurs attitudes et comportements pour une vie adulte responsable.

La stratégie globale du PPJ consiste à mener des actions aussi bien curatives (offre de service) que préventives en (sensibilisation). La responsabilisation des jeunes et adolescents est favorisée pour en faire des acteurs dans l’exécution des activités de sensibilisation.

 

CONTACT :
Mermoz Pyrotechnie Cité des Adm. civils Villa 68 
Dakar - Sénégal
Tel : 33 869 31 91
Fax : 33 860 71 82

Le Partenaires du PPJ